Formation herboriste : Ecoles, cursus,etc - On vous explique

formation-herboriste

Les arbres, les plantes ont toujours été l’atout majeur que possède l’être vivant. On en prend pour se nourrir, pour la fabrication de certains objets nécessaires à la vie quotidienne et principalement pour se soigner. Oui pour se soigner ! Et certaines personnes en ont fait un véritable métier, pas très reconnu, mais indispensable et prometteur. On les appelle des Herboristes.

Qu’est ce qu’un herboriste ?

En effet, un herboriste est une personne spécialisée dans la vente des plantes médicinales. Les adeptes de cette pratique affluent de plus en plus dans le monde, car de nos jours, on peut ne pas faire confiance à la médecine scientifique, mais s’en remettre au pouvoir des plantes.

Quelle formation pour devenir herboriste ?

Ainsi, pour être herboriste, il convient de préciser qu’il faut avoir un rapport important avec la nature, dit comme ça, ça paraît bizarre ! Mais c’est nécessaire. Il doit y avoir une grosse alchimie entre la personne et la nature, avoir des connaissances en botanique.

Être herboriste nécessite aussi la maîtrise de toutes les plantes médicinales, de toutes les plantes ayant des propriétés thérapeutiques. Cependant, en France, il n’y a pas de diplôme reconnu pour cette profession, depuis 1941, année de suspension du diplôme d’herboriste par le maréchal Pétain, ancien ministre d’État. La loi dispose que la vente des plantes médicinales rentre dans le domaine de compétences des pharmaciens. Par contre, il n’est pas interdit de cultiver des plantes médicinales, mais ceci doit être à usage personnel ou les vendre à des organes adéquats comme des laboratoires pharmaceutiques. Néanmoins, il est possible de se faire former par des organismes privées qui ont pour mission de vous apprendre la connaissance des plantes, des herbes ayant des pouvoirs thérapeutiques.

Écoles de formation en herboristerie

Dans le souci de faire perdurer le métier d’herboriste, certaines écoles ont vu le jour. À l’instar de :

  • La Fédération Française des Écoles d’Herboristerie (FFEH) : leur objectif premier est de transmettre et former les élèves à la reconnaissance, l’utilisation et la transformation des plantes médicinales.
  • L’Ecole des plantes de Paris
  • L’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales et des Savoirs Naturels
  • Association pour le Renouveau de l’Herboristerie (ARH)

Ces écoles proposent même des formations à distance ou bien en présentiel, selon vos convenances.

Les atouts d’un bon herboriste

Par ailleurs, comme tout professionnel, un herboriste doit posséder des qualités propres qui sont :

  • L’écoute
  • La bienveillance
  • Avoir une excellente mémoire

La quête principale de l’herboriste est de redorer le blason des plantes car les êtres vivants ont quelques fois tendance à oublier que les plantes sont puissantes. Par exemple, avec l’arrivée de la COVID 19, ces maîtres des plantes nous ont fait découvrir l’Artemisia, la plante miracle ! Les métiers se forment tous les jours, le monde évolue, mais la nature nous fait comprendre qu’elle est indispensable et qu’elle sera toujours là. Le métier d’herboriste est un métier très prometteur.