guide enseignement

Guide de l'enseignement

Ce guide de l'éducation en France, de l'école primaire à l'enseignement supérieur, vous aidera à inscrire votre enfant dans le système éducatif français.

Si vous vivez en France, votre enfant aura droit à un enseignement français gratuit, généralement considéré comme de haut niveau. Le système éducatif français est divisé en plusieurs étapes, et c'est le niveau scolaire et les notes de votre enfant qui déterminent les filières spécialisées qu'il peut suivre dans ses dernières années d'études dans le système scolaire français. Après avoir terminé l'enseignement français obligatoire, l'étudiant peut envisager de suivre des cours d'enseignement supérieur en France. Vous trouverez ci-dessous un aperçu du système éducatif français - y compris l'enseignement maternel, primaire, secondaire et universitaire en France - ainsi qu'une introduction à la philosophie de l'éducation française.

Les standards de l'enseignement français

Le système éducatif français a longtemps joui de la réputation d'avoir l'un des meilleurs systèmes d'éducation au monde, avec un programme national, des méthodes d'apprentissage traditionnelles, des normes académiques élevées et une discipline stricte. Cependant, ces dernières années, certains déplorent un dérapage perçu dans l'enseignement français et, selon les derniers classements mondiaux de l'OCDE/PISA (2012), la France a perdu trois places pour le niveau d'éducation des jeunes de 15 ans. Elle est maintenant classée dans 25 pays sur 65, 43 % des élèves ayant des difficultés en mathématiques et l'écart d'égalité au sein de la population scolaire se creuse.

La philosophie éducative française met l'accent :

  • l'autorité de l'enseignant ;
  • un concours individuel comprenant un système de notation absolu (pas de notation "sur la courbe") ;
  • mettre l'accent sur la pensée analytique et l'apprentissage par cœur plutôt que sur la créativité ;

des attentes scolaires généralement élevées.

Les Français ne s'attendent pas nécessairement à ce que les enfants s'amusent à l'école. Les activités sportives et créatives sont encouragées mais généralement organisées par des associations communautaires ou privées, et non par les écoles.

L'enseignement en français est gratuit et obligatoire de 6 à 16 ans, bien que la majorité des enfants français commencent plus tôt. Deux années d'études supplémentaires sont nécessaires pour passer l'examen du baccalauréat, qu'un étudiant doit réussir pour entrer à l'université. Les classes sont généralement très nombreuses, avec un enseignant pour une trentaine d'élèves ou plus.

Réformes de l'éducation en France

En 2015, le gouvernement français propose une réforme controversée du système du collége (collège pour les 11-15 ans) pour le rendre moins élitiste et donner à tous les élèves, quelle que soit leur origine, les mêmes chances d'éducation. Il s'agit de l'enseignement des langues vivantes et de l'histoire, d'encourager les enseignants à travailler ensemble pour enseigner des sujets sur différents thèmes dans des classes interdisciplinaires (le français traditionnel est une seule matière), de renforcer les valeurs profanes et de permettre aux écoles de définir elles-mêmes une partie du programme. Les syndicats enseignants et les partis politiques de droite s'opposent à ces changements et ont lancé des grèves contre ces réformes.

Ecoles locales et internationales en France

En France, la plupart des élèves fréquentent les écoles locales, qui sont gratuites. Toutefois, les familles étrangères peuvent envisager de créer une école internationale pour faciliter la transition de leur enfant en lui offrant une formation continue dans une langue et un programme familiers. L'âge de votre enfant et la durée de son séjour en France ne sont que quelques facteurs à prendre en compte. Pour plus d'informations sur le choix d'une école en France, consultez le guide Expatica des écoles françaises : écoles locales, privées, bilingues et internationales.

L'enseignement obligatoire en France

Bien que l'enseignement français soit obligatoire pour les enfants de 6 à 16 ans résidant en France, de nombreux enfants entrent à l'école maternelle à l'âge de 3 ans et plus de 50 % des 18-21 ans en France suivent un enseignement supérieur à plein temps. Environ 64 % des élèves terminent leurs études secondaires en passant le bac ou le bac professionnel.

L'enseignement public est gratuit pour les citoyens français et les autres personnes qui ont une preuve de résidence, bien que les parents doivent payer la papeterie et les voyages scolaires. L'Allocation de rentrée scolaire (ARS) est une subvention sous condition de ressources destinée à aider les parents à couvrir les frais de scolarité de leurs enfants âgés de six à 18 ans. Pour en savoir plus ou pour télécharger un formulaire de demande, communiquez avec les Caisses d'Allocation Familiales (CAF).

Les écoles sont mixtes et laïques. Alors que la majorité des écoles sont gérées par l'État (écoles publiques), il existe également des écoles privées sous contrat avec l'État français, où l'État paie les salaires des enseignants, l'école suit le programme national et les frais de scolarité sont raisonnablement bas. Il existe également des écoles privées (écoles privées) totalement indépendantes (hors contrat), dont certaines sont des écoles internationales. Les écoles affiliées à une religion particulière sont aussi généralement privées et donc payantes.

Il existe des écoles publiques avec des programmes bilingues, mais dans la plupart des cas, l'enseignement bilingue n'est disponible que dans une école privée. Pour plus d'informations sur les différents types d'écoles en France, consultez le guide d'Expatica sur la façon de choisir une école en France.

La plupart des écoles françaises suivent un programme national établi par le ministère de l'Éducation mais le gouvernement français a publié en mai 2015 des réformes qui permettraient aux écoles de fixer elles-mêmes 20 % du programme.

Il n'y a pas d'uniforme scolaire dans la plupart des écoles en France, et la classe de votre enfant est déterminée par l'année civile de naissance (ainsi tous les enfants nés entre le 1er janvier et le 31 décembre d'une année donnée seront dans la même classe).

L'année scolaire en France

L'année scolaire commence début septembre. Les vacances scolaires françaises sont longues : deux mois de vacances d'été à partir de juillet, deux ou trois semaines à Noël et à Pâques, ainsi que des vacances semestrielles. Les dates varient en fonction de votre lieu de résidence ; la France a été divisée en trois zones pour les vacances scolaires et vous pouvez trouver votre zone et consulter les dates des semestres scolaires et les vacances scolaires dans votre région. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre mairie locale. Les écoles privées fixent leurs propres dates.

La semaine scolaire en France

Les élèves vont à l'école entre 24 et 28 heures par semaine, réparties sur quatre, quatre et demi ou cinq jours selon les régions. Les étudiants qui préparent le baccalauréat peuvent avoir jusqu'à 40 heures par semaine. Certaines écoles ferment le mercredi après-midi et les élèves plus âgés peuvent avoir des cours le samedi. Bien que les cours du samedi aient été autrefois une pratique courante dans les écoles primaires françaises, ils ont été progressivement supprimés et remplacés par une année scolaire plus longue.

La journée scolaire commence vers 8h30 et se termine à 16h30 (plus tard pour les plus grands), avec deux pauses (récréation) et au moins une heure et demie pour le déjeuner. Les élèves peuvent rentrer à la maison pour le déjeuner ou rester et manger dans la cantine de l'école. Le déjeuner scolaire comprend généralement une entrée, un repas principal, un dessert et du fromage ; les coûts varient. Après la fin de la journée scolaire, les élèves peuvent rentrer chez eux - avec la permission de leurs parents - ou aller aux études (leçons d'étude).

De nombreuses écoles disposent d'un service de puériculture payant, disponible avant et après l'école et pendant les vacances. Ces services, ainsi que la cantine, doivent faire l'objet d'une souscription séparée et les frais sont souvent soumis à une condition de ressources.

Les élèves, même les plus jeunes, doivent faire leurs devoirs la plupart du temps le soir - les élèves plus âgés peuvent avoir deux heures ou plus par jour.