Formation auxiliaire ambulancier : Ce qu’il faut savoir

Rate this post

Porter secours à des personnes en détresse est votre rêves et vous souhaitez faire carrière en tant que auxiliaire ambulancier ? Avant de vous lancer, il est important que vous soyez sur d’être à la hauteur. Voici quelques conseils à appliquer avant de songer à devenir un excellent auxiliaire ambulancier.

Les compétences probatoires

L’auxiliaire ambulancier est une personne chargée de transporter des personnes en détresse vers un centre de santé approprié. Les personnes en détresse peuvent être des malades, des blessés, des personnes âgées ou parfois des déments. Il ne suffit pas tout simplement d’aimer pour le devenir, il est important de savoir si on pourra s’y exercer normalement. Pour devenir auxiliaire ambulancier, vous devez :

  • Avoir une bonne résistance physique et nerveuse : ceci parce que vous serez appelé à conduire sous la pression et parfois longtemps ou à vive allure. Si vous ne savez pas gardez votre sang froid, vous risquez soit de piquer une crise, soit de causer un second accident et mettre plus de vie en danger comme celle de vos collègues
  • Etre disponible et réactif : en cas d’accident ou de malaise signalé, vous devez à chaque fois être présent dans de bref délai. Votre retard peut causer ou favoriser beaucoup de dégâts
  • Avoir un bon sens relationnel : le patient à évacuer peut être inconscient ou conscient. S’il est conscient, vous devez pouvoir lui redonner confiance et le goût de rester en vie.

Les conditions d’admissibilité à une école de formation des auxiliaires ambulanciers

Si vous vous sentez apte à devenir auxiliaire ambulancier, il faudra néanmoins remplir certaines conditions obligatoirement pour être admissible à une école de formation des auxiliaires ambulanciers. Ainsi, vous devez :

  • Posséder un permis de conduire de catégorie B ayant 03 années d’ancienneté au moins ;
  • Avoir une attestation préfectorale d’aptitude en conduite d’ambulance
  • Etre titulaire d’une attestation de formation aux gestes d’urgence niveau 1, AFPS, AFPSAM, CFAPSE ;
  • Avoir un certificat médical d’aptitude et de vaccination à jour

Le déroulement de la formation d’auxiliaire ambulancier

Outre les compétences susmentionnées, vous devez y associer des connaissances que vous acquerrez suite à une bonne formation. 70 heures, est le temps nécessaire pour faire de vous un grand auxiliaire ambulancier. Ce temps est réparti en 10 jours c’est-à-dire 07 heures de cours journalier. Durant cette formation vous recevrez des enseignements en ce qui concerne les règles déontologiques du métier, des gestes de manutention, d’hygiène et de soins d’urgence. Ajoutez à cela, vous serez formé en conduite ambulancière. Conformément à toutes autres formations, vous serez évalué à la fin de la formation. Si vous réussissez au test final, alors l’on vous décernera une attestation de formation.

Le métier d’auxiliaire ambulancier requiert de nombreuses compétences préliminaires et auxquelles vous devez associer d’autres formations. Si vous vous sentez capable selon les compétences et les conditions d’admissibilité requises, il ne vous reste plus qu’à : trouver une école de formation, bien vous former et exercer votre métier de rêves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *